Comment reconnaître le mobilier ancien de style...

Publié le par

Comment reconnaître le mobilier ancien de style 1930 d'une reproduction

Comment reconnaître le mobilier ancien de style 1930 d'une reproduction

Le meuble art déco qui a marqué le début du XXème siècle, plus précisément entre les 1910 et les 1930, constitue un style à la fois rétro et luxueux. Ce type de meuble ancien est souvent constitué par des pièces rares, voire uniques, conçues par ébénistes spécialisés dans ce style. Ce genre de mobilier a été destiné uniquement aux personnes aisées en quête de meuble de luxe mais qui préserve le conformisme de cette époque. De nos jours, le mobilier style 1930 est très recherché et apporte un souffle d’authenticité aux pièces dans lesquelles il est installé.

Meuble ancien de 1930 ou une copie ?

Ce style typiquement français et caractéristique de cette période n’est pas commode à identifier étant donné qu’il peut mélanger tout un hétéroclite de design, qui en s'associant crée une tendance hors du commun. Toutefois, la durée courte de son apogée a permis de constater les traits communs qui déterminent ce style, et qui peuvent être considérés telles ses caractéristiques. Effectivement, le style art déco s’est vu disparaître petit à petit avec la crise de 1929. Les motifs comme les godrons à méplat, les roses stylisées, et les autres éléments s’apparentant au cubisme soulignent l’art déco. Il en est de même des formes géométriques des mobiliers et des divers éléments composant le style. Des formes telles que l’octogone, le cercle, le parallélépipède, et bien d’autres sont souvent rencontrées dans l’art déco, ce que ce soit à travers ses meubles, ou bien dans les objets de décoration, et même parfois dans les différents revêtements et ameublement. Les meubles sont installés discrètement sur des supports. Parfois, le mobilier d'art et décoration s’apparente au style traditionnel précolombien, à seulement quelques différences près. Il est en effet possible de retrouver dans l’art déco une représentation du soleil avec ses rayons, des linteaux de fenêtre et des corniches ornés de reliefs géométriques, et du béton. Ces derniers invoquent en quelque sorte l’architecture précolombienne, sans pour autant la calquer réellement. Il faut savoir qu’un mobilier ancien de ce genre, comme un bar art déco par exemple, peut très bien s’intégrer dans n’importe quel style contemporain. En revanche, l’associer à des meubles et à des décorations relatant le style baroque du XVIIIème et du XVIIème siècle est très délicat.

Pourquoi apporter autant d’importance au mobilier art déco ?

Les principes mêmes de l’art déco font que ce style est important, bien que sa notoriété n’ait été qu’éphémère. A priori, il est question d’un style typiquement français, conçu dans le but de renouer avec la tradition française et dans l’objectif de remettre au goût du jour la valeur l’art du pays. Dans ce concept, les meilleurs talents se sont concertés pour revisiter les différentes créations tout en conservant l’idée générale des styles Louis Philippe, Directoire et Louis XVI.

La structure du meuble ancien et ses ornementations ne sont pas confondues, elles sont bien mises en évidence. Toutefois, il est constaté que le cubisme et le fauvisme influent considérablement sur les formes et les lignes stylisées, épurées, géométriques, et même simples.

Ces mobiliers anciens, tels qu’un fauteuil art déco, une commode 1930, ou une console en palissandre par exemple, sont fabriqués dans des matières nobles qui, parfois, peuvent être associés à d’autres nouveaux matériaux. Ils se singularisent par leur entretien facile et leur caractère bien confortable.

Bref aperçu sur son origine

L’art déco a vu le jour au début du XXème siècle suite à un mouvement de réaction en défaveur de l’art nouveau. Afin de rétablir la situation, les artistes ont décidé de remettre en avant le style d’antan, avec sa sobriété, sa symétrie et ses compositions classiques. Delà sont nées les diverses inspirations des spécialistes dans ce domaine, comme les créations de Paul Iribe, et de bien d’autres.